Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

des livres dans la cuisine

Le cédrat,ce gros agrume jaune bosselé, ancêtre du citron mais oui, on connait de nom mais on n'a rarement eu l'occasion d'en goûter, ou confits, si on n'habite pas du côté de la méditerranée! C'est dans le bassin méditerranéen qu'il est encore présent et cultivé et sert essentiellement à la pâtisserie sous forme de fruit confit, liqueur ou confiture.

Les miens viennent d'Italie et sont bio, obtenus grâce à mon Amap Les colibris d'Andrésy et le réseau d'achats solidaire Corto!

 

ils sont beaux et bio!

ils sont beaux et bio!

Quand nous avons fait la répartition et le tri des différentes commandes d'agrumes, mon copain amapien Eric  m'a demandé une recette pour les accommoder... Euh, en fait je n'en avais pas ! C'est ça d'être blogueuse culinaire, on vous prend pour une encyclopédie de la cuisine! Petit tour sur la blogosphère culinaire à lire et comparer les différentes approches, je me dis qu'il faut les faire tremper une nuit vu la majorité des recettes qui le conseille.

Mon choix s'est porté sur la recette de Casseroles et claviers qui me semblait la plus pertinente car à mon grand désespoir, mon blog italien préféré Un déjeuner de soleil ne proposait pas de formule magique pour utiliser les cédrats.

Bon après j'y mets toujours mon coup de patte, l'expérience ou la jugeote, à vous de voir!

C'est vrai que l'aspect du dit fruit n'est pas engageant, mais comme j'adore les agrumes, je me suis dit qu'il ne fallait pas s'arrêter là... quand on le coupe, on découvre beaucoup de peau blanche et peu de chair, c'est donc pour cela qu'il doit falloir le faire tremper, pour ôter l'amertume...

 

Presque plus de peu blanche que de chair!

Presque plus de peu blanche que de chair!

Donc armez-vous de patience et d'huile de coude car c'est un peu long et fastidieux, mais le résultat vaut la peine prise! La marmelade obtenue est douce et acidulée, idéale sur du pain légèrement beurré le matin ou dans les crêpes comme on approche de la Chandeleur!

Préparation : 45mn, repos 24h, cuisson 30mn

Ingédients pour 6 pots

2kg de cédrats bio

Le jus de 5 petits citrons bio

1,5 kg de sucre cristal ou de canne bio

 

Laver et brosser vos agrumes soigneusement. Bio ne veut pas dire exempt de salissure!

Otez les extrémités et reservez-les. Vous pouvez les faire mariner dans de l'huile d'olive pour la parfumer, rien ne se perd ainsi!

Puis coupez-les cédrats finement avec un bon couteau mais une mandoline, quand on a appris à la maîtriser, c'est idéal!

Récupérez les pépins que vous mettrez dans une étamine ou une boule à thé pour aider à la prise de vos confitures avec la pectine qu'ils contiennent.

C'est un peu long et après, il faut recouper chaque tranche en fines lamelles au couteau (la céramique c'est idéal).

Mettez-le tout dans votre bassine à confiture et recouvrez d'eau claire.

Réservez au frais à la cave si vous en avez-une et recouvrez d'un torchon. Veillez à bien changer l'eau 2 fois au cours du repos.

Après ce délais, égoutez le tout, réservez dans un saladier et mettez à bouillir une grande quantitée d'eau . Vous allez blanchir vos écorces pour en ôter le reste d'amertume. Comme vous avez une grande quantitée, cela peut prendre quelques minutes à rebouillir.

Egoutez et remettez dans votre bassine avec les jus de citron, le sucre et les pépins.

Puis attendez l'ébulition et baissez le feu, les fruits vont confire doucement mais ils faut bien surveiller.

Dès que les cédrats deviennent translucides et souples, moi j'ai mixé au mixeur plongeant pour éviter les morceaux et les zestes trop gros et avoir une marmelade homogène.

J'ai redonné un petit bouillon et hop en pot. Ebouillantez vos pots, retournez les sur un torchon propre, remplissez-les, vissez encore chauds, et mettez-les tête à l'envers pour faire le vide d'air.

Et voici le résultat! Miam...

Et voici le résultat! Miam...

Alors c'est comment ? Top, acidulé mais pas amer, pour une fan de citron c'est un peu le graal. Question texture, cela me rappelle la confiture d'orange de ma grand-mère, grande confiturière devant l'Eternel!

Ce n'est pas comme mes crêpes au petit épeautre et au lait d"amande dont la texture un peu pâteuse n'a pas remporté tous les suffrages mais tartinées de cette marmelade, elles se mangeaient tout de même. Le lendemain, elles avaient collées entre elles et ce sont les poules qui en ont hérité... C'est pas demain la veille que je fais convertir mes testeurs préférés au vegan!

Du coup j'ai refait la recette traditionnelle aujourd'hui car il pleut encore et certains sont restés sur leur faim....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

des livres dans la cuisine

Des recettes, coups de coeurs gastronomiques et littéraires, tests et expériences, balades et pérégrinations gourmandes pour une cuisine colorée et décompléxée !

Hébergé par Overblog