Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

des livres dans la cuisine

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas donné une petite recette. En mai, Emmanuelle Andrieu, nous avait prévenus de la sortie de son livre Whoopies maiswhoopies-EA.jpg impossible de le trouver. Et comme je ne voulais pas lui faire d'infidélité, je suis allée sur Internet et j'ai mis au point ma propre recette pour l'anniversaire de mon fils Baptiste. C'est celle que je vais vous livrer maintenant en attendant de réaliser celles d'Emmanuelle maintenant que je l'ai!

Pour ceux qui ne connaissent pas, les whoopies, ce sont 2 coques de génoise réunies par une couche épaisse de crème et qui sont en passe de détrôner les cupcakes... et qui nous viennent des USA bien entendu!

 

 

Pour une quarantaine de coques, soit 20 whoopies

 

300 gr de farine

3/4 cs de cacao

1 cc de bicarbonate alimentaire

1 cc de levure chimique

1/2 cc de sel

125 gr de beurre mou

150 gr de sucre

2 oeufs

1 sachet de Sucre vanillé ou 1 cc de vanille en poudre

1  gros yaourt (les miens sont maison et font 200gr)

 

Allumer le four à 180°, chaleur tournante pour moi.

 

Battre le beurre et le sucre jusqu'à ce qu'ils blanchissent. Ajouter les oeufs et le yaourt et battre à petite vitesse.

Tamiser farine, bicarbonate, levure, sel et  cacao et l'ajouter au précédent appareil en battant toujours doucement. Y joindre la vanille.

Sur une plaque à pâtisserie équipée de papier sulfurisé ou d'un tapis de silicone, dresser des petits tas de pates avec une cuillère à soupe en veillant à les espacer, ils vont gonfler à la cuisson. Faire cuire 8 à 10 mn.

 

J'ai tenté le mélange ricotta-marshmalows fondus mais ce goût suave, très américain, n'a pas reçu l'assentiment des goûteurs en herbe. J'ai donc mis au point une crème menthe-pépites, l'une des associations glacées préférées de mon fiston dont c'était le birthday. Le whoopie "Baptiste "est né :

 

250 gr de mascarpone

2 cs de sirop de menthe

40gr de sucre glace

colorant vert

100gr de chocolat haché

 

 

Mélanger mascarpone, sirop et sucre. si comme moi vous utilisez du sirop bio donc sans colorant, ajouter quelques gouttes de colorant vert. Incorporer 50gr de chocolat haché et réunissez les 2 coques par une généreuse couche de crème. Lisser et rouler dans les 50gr de chocolat restants.

whopies-006.jpg

 

Ou plus simplement, réalisez une crème chantilly vanillée avec  :

25 cl de crème fleurette

2 cs de sucre glace

1cc d'extrait de vanille

 

 

Mettre le saladier, les fouets et la crème 15mn au congélateur et fouettez jusqu'à ce que la crème monte en chantilly.

Réunissez les 2 moitiés comme précédemment et rouler dans des vermicelles colorés.

 

 

Comme vous pouvez le constater, c'est pas très stable pour un gâteau d'anniversaire, mais comme les cupcakes, c'est très ludique à réaliser et à manger!  Verdict des testeurs, à refaire oui mais....whopies-001.jpg avec le livre d'Emmanuelle qui propose aussi des versions salées... à suivre!

 

Chose faite, j'ai testé les whoopies aux Reims roses d'Emmanuelle. Bon, perso, je n'aime pas trop le goût et la texture en bouche de la coque un peu pâteuse ( mettre un peu plus de sucre vanillé peut-être, ou alors remplacer la crème liquide par un oeuf supplémentaire, à voir) quand elle est dégustée seule, mais avec la crème au mascarpone aromatisée aux biscuits de Reims rose à laquelle j'ai ajouté 2 cuillères à soupe de sirop de grenadine pour rehausser le goût, les testeurs, mes collègues de la bibliothèque, en ont redemandé! Et il faut reconnâtre qu'avec la recette d'Emma, pas de problème de coque qui se fendillent comme pour mon premier essai et elles sont plus légères.

Voici le résultat :

 

  IMG_8210.JPG

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Les recettes de Caro sucrées

Depuis que mes garçons sont en vacances au Canada chez leurs copains d'enfance, la maison est d'un calme olympien... plus de vêtements qui traînent ça et là, plus d'ados au clavier greffé à leurs doigts, plus d'embouteillage à la salle de bain, plus de cris et de rires des copains... même si j'adore mes enfants j'avoue que je savoure!

 

Dimanche matin, rien à faire, si ce n'est concocter un petit déjeuner à mon cher et tendre qui dort encore...


J'ai emprunté à la bibliothèque "I love cake" de Trish Deseine, éditions Marabout et je n'ai pas encore trouvé le temps de tester les sublimes recettes de la prêtresse irlandaise de la cuisine d'outre-Manche. Comme j'ai une tendresse particulière pour cette île, que je ne bois que du thé et raffole des petits plaisirs du "tea-time", mon choix se porte sur les Hot cross buns p.218 et les Scones p.232 du chapitre "My sweet world".

Prévoyante, j'ai toujours des réseves qui me permettent d'entrer en action quand l'envie me prend.


Les scones, je connais, déjà étudiante, j'en réalisais, mais je n'arrive jammais à retrouver la bonne consistance de ceux qu'on déguste là-bas dans les coffee-shops!

De la farine, de la levure, du sucre et du beurre salé, j'ai tout et même du lait entier (bon il est pas frais ou ribot mais ça va faire l'affaire).

IMG_8198.JPG

 

 

Là, je suis bien les recommandations de Trish qui n'en est pas avare et j'obtiens de jolis petis scones dorés

IMG_8199.JPG Bon je reconnais j'ai choisi d'en faire des mini, mais ils sont délicieux!

 

Et ce en 30 mn. Nous pouvons les déguster au ptit dej'!

IMG_8200.JPG

Pour la seconde recette, qui demande plus de temps et d'ingrédients, c'est moins facile. Il faut râper les zestes, trouver les raisins planqués au fond du tiroir, "les cerises glacées", ça veut bien dire confites et pas gélées... ? Je décide d'utiliser les bigareaux confites qui me restent même si à l'image ce n'est pas évident qu'elle ait utilisé des fruits confits... "la levure en sachet" ça doit être de la levure de boulanger sèche. Une fois tout dans mon saladier, j'ajoute le lait et le beurre tiédis et j'obtiens une pâte trop liquide, je rajoute donc de la farine, bien 100gr pour obtenir une consistance collante qui puisse se travailler à la main...

IMG_8202.JPG

Je pétris et forme mes 12 pâtons qui vont devoir lever... 1 heure après rien ne se passe et pourtant le four est allumé et la chaleur est propice à la levée. Je me dis que je n'ai pas assez travaillé ma pâte et je recommence l'opération. 1 heure passe, rien ne semble bouger, tant pis, je confectionne les croix et enfourne, on verra bien!

IMG_8203.JPG

25 mn après, j'obtiens des petits pains qui ressemblent bien à la photo du livre, je glace comme indiqué, mais ça colle...

Je réserve en me disant que ce sera parfait pour le tea time... Après une ballade à vélo avec Pepsy, chouette le soleil est revenu, nous pouvons sans complexe déguster nos buns avec de la confiture. Verdict du testeur : le glaçage, c'est pas top mais le goût est bon. 

IMG_8208.JPG

La prochaine, fois j'essaie à la MAP, la levée sera peut-être plus facile, n'en déplaise à Trish qui a l'air de tout faire manuellement.... Il me reste encore plein de recettes à tester,  parfois régressives ou trop "junk food" pour moi, mais le ton employé, la mise en page et les photos font qu'on peut le lire et le regarder pour le plaisir et y revenir plus tard (quand comme moi on est cook addict).

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Livres Gourmands

Chose promise chose dûe, voici la recette de mon fameux cheese-cake au citron!

Celui-là même réclamé par mon fiston Robin pour son treizième anniversaire. Il en a marre du chocolat, "c'est trop écoeurant", le petit chéri (à la fin de l'été il sera plus grand que moi mon petit qui grandit...) !

Donc, en bonne mère, je réalise le gâteau la veille (c'est meilleur). Mais il me faut les ingrédients. Tout d'abord, expédition récupération de la commande de la Redoute de ma copine Sophie (Sophie vit au Canada et comme j'y vais cet été - avec la commande bien entendu!- elle fait les soldes de son clavier...et moi je convoie...) dans une épicerie indienne au fin fond du monde (un centre commercial glauque dans une ville voisine). J'en profite pour faire mes courses à la supérette du coin (l'épicerie indienne ne m'inspire pas), il me faut de quoi faire le cheese plus des hamburgers pour les copains morfales que mon fils a invité ( ça mange ces petits)...

 

Donc, trêve de bavardage, pour faire ce gâteau plébiscité par ma famille et mes amis (coucou Kiki) il vous faut :

 

un paquet de spéculos (ou des spritt, des galettes, des petits beurres, des mc vitties... bref ce que vous avez dans vos placards)

100 gr de beurre 1/2 sel

1 kg de fromage blanc 20 ou 40%

3 citrons bio

4 oeufs (bio ou plein air)

200 gr de sucre ( bio aussi)

1/2 pot de gélée au citron (Shivers)

25cl d'eau

Coulis de fruits rouges (Picard)

 

Mette le four à chauffer à 150°, thermostat 5.

Broyer les biscuits au robot. Si vous n'en avez pas, mettez les biscuits dans un sac plastique et passez dessus le rouleau à pâtisserie.  Faites fondre le beurre, et l'ajouter aux biscuits.

Chemiser le moule à charnière avec un rond de papier sulfurisé ( sinon un moule à manquer ça le fait aussi), y déposer la pate obtenue et tasser avec la main pour faire remonter les biscuits sur le côtés et répartir le tout en une couche uniforme. Mettre au congélateur, le temps de réaliser l'appareil.

IMG_8187.JPG

Râper le zeste de 2 citrons et presser les. Dans le bol du robot ou dans un saladier, mettre le fromage blanc, 100gr de sucre et les citrons râpés et pressés. Mélanger bien, ajouter, un à un les oeufs, bien battre pour homogénéiser la préparation.

Sortir le moule du congélateur et y verser la préparation au fromage blanc. Enfourner pour une heure. Eteindre le four et laisser refroidir dedans jusqu'à complet refroidissement. Réfrigérer jusqu'au lendemain.

Couper le dernier citron en tranches, les ébouillanter, égouter et fair un sirop avec le sucre et l'eau. Y plonger les rondelles 15 mn, jusquà ce quelles soient translucides. Egouter

Faire chauffer  le 1/2 pot de chivers pour liquéfier la gelée.

Placer les rondelles de citron sur le gâteau et recouvrir de gelée chaude.  Réfrigérer jusqu'au moment de servir arrosé de coulis.

 

Générallement, cela fait mouche...IMG_8190.JPG

 

Certains ne jurent que par le Philadelphia cheese, la ricotta ou le mascarpone. J'ai tout testé, je reviens toujours au fromage blanc, c'est moins gras, moins compact, meilleur quoi!! N'en déplaise aux puristes, je maintiens et je signe!

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Les recettes de Caro sucrées

Je faisais la queue à la boulangerie pour chercher la petite baguette quotidienne. En pleine réflexion sur un possible article pour parler du livre « Les cakes de Sophie ». Oui, je sais, ce n’est pas d’une première fraicheur mais  il a été  pour moi une découverte. On m’appelait Mr Cake (je vois votre sourire en coin et bah ! moi j’aimais bien !!) et j’ai fait tous les cakes. Le best, c’est le cake au miel et aux noix. Pour le salé, le cake au chèvre et à la courgette et le cake aux  lardons et pruneaux.

« Les cakes de Sophie » de Sophie Dudemaine, édition Minerva COUV Sophie-BATweb 1[1]

D’ailleurs Sophie Dudemaine a cartonné avec ce livre. Prise par le star-system, elle s’est un peu perdue dans de nombreuses livres qui se regroupent assez ! Bref, Sophie, si tu me lis, je t’accueille sur le prochain salon du livre pour en parler J

Donc, si vous avez suivi, j’étais à la boulangerie pour acheter ma baguette, quand je vois sur l’étalage un cake fromage blanc et cerises. Sympa !!!, non, je ne l’ai pas acheté ! mais en arrivant chez moi, j’ai fais une recherche et j’ai dégoté  la recette. Trop Simple !

Un essai plus tard et  après l’avoir sauvé de mon gâteauvore de fils (pour le prendre en photo) je vous livre la recette, parce que c’est vous.

cake 2Prépa : 20mm, cuisson : 45 minutes (mais 40 mm, c’est suffisant)

120gr de fromage blanc à 0% (bah oui ! la ligne)

45g de beurre

3 œufs

80 gr de sucre

150 gr de farine

1 sachet de levure

1 cs de sirop de grenadine

200gr de cerises (fraiches ou surgelés)

 

Préchauffer le four (th 6)

Dans un saladier, mélanger les œufs, sucre et beurre. Ajouter le fromage blanc et le sirop, bien mélanger.

Ajouter la farine, levure. Mélanger énergiquement, pour se muscler un peu et pour éviter les grumeaux.

Ajouter les cerises dénoyautées  et mettre dans un plat à cake beurré.

45 mm au four et c’est le cake parfait pour le tea- time afin d’épater  la galerie!

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Les recettes de Pat sucrées

J'ai profité du pont du 14 juillet pour faire un ptit tour en Bretagne, à Carnac, fief familial (nous sommes les seuls de la famille à ne pas avoir sacrifié à la tradition de la résidence secondaire carnacoise...) pour fêter les 70 ans de ma maman.

Et évidemment, il fut question de cuisine et de gastronomie durant ces 4 jours!

 

Tout d'abord, ma soeur et moi étions aux commandes du buffet d'anniversaire(qui s'est transformé en repas assis vu le temps et la place dont nous disposions) placé sous le signe de l'Italie. Je ne vais pas tout vous raconter dans le détail mais cuisiner pour 20 personnes quand vous n'êtes pas chez vous et beaucoup moins équipée, cela relève du challenge... Au final tous étaient ravis et repus donc mission accomplie!

Entre les courses, la déco et la préparation (60 verrines, 30 bouchées et 2 pains pour moi), 2 cakes, une sauce, une marinade et une caponata pour Manue, des sablés au parmesan pour Baptiste, nous avons pu consacrer une après-midi à la plage et une soirée au restau. Il faut dire que nous étions 8 à nourrir dont  5 "enfants" ( 3 ados) et que cela revient vite.... un petit break chez Jaouen, à la Trinité fut donc le bienvenu!

  IMG_8043.JPG

Cet ostréiculteur, propose de déguster ses produits sur leur lieu même de production. Véritable institution, il vaut mieux réserver. Entre la cantine et le restau familial, cet endroit fait beaucoup penser aux restos américains de poisson situés aux abords des ports de la côte atlantique. déco marine et grande voile de bateaux, tablée familiales et verres duralex, essuis-tout en guise de serviette, pas de chichi et de l'efficacité. Même bondé un soir de 14 juillet, le service est rapide et efficace et les produits servis de très bonne qualité. Fruits de mer, coquillages et crustacés grillés ou moules frites, la carte est facile à retenir. Les petits sont ravis de manger avec les doigts et peuvent aller et venir à table pour s'aérer un moment sur les jeux installés à leur attention et les grands de ne pas avoir à faire la police! On trouve tout sur la table, la serveuse prend votre commande et vous l'amène, après vous gérez tout, assiettes, pics et pinces, tout est dispo! Une bonne adresse familiale pour une addition plus que raisonnable.

 IMG_8178.JPG

Entre les ateliers cuisne et déco, une balade ventée mais ensoleillée au Pô, le quartier des ostréiculteurs carnacois, situé en dehors de la zone touristique a su conserver un parfum d'authenticite bien agréable!

Ah, la lumière bretonne! Cette photo me fait penser à une aqurelle marine, c'est tout ce que j'aime en Bretagne, son ciel tourmenté, le soleil qui joue à cache-cache avec les nuages, la mer, le vent...

  IMG_8176.JPG

Le chien Pepsy joue les équilibristes sur le chemin des douaniers avec son maître, tout en surveillant les nombreux lapins qui y ont élu résidence. IMG_8174-copie-1.JPG

 

 

Avant de repartir, pause restauration à la crêperie LaThalasso, bondée en ce dimanche midi, si les galettes et crêpes sont bonnes, l'attente, elle est  rédhibitoire... quand on double sa surface en fermant la terrasse, il faut songer à prendre plus de personnel en salle et en cuisine, sinon les clients ne reviendront plus!

 

 

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

Je suis tombé sur un article du nouveau "Elle à table"  de juillet/août, avec une recette de notre parrain du salon du livre gourmand 2010, pour ne pas le citer : Christophe Felder.

Une bien belle rencontre, car Christophe est une personne enthousiaste, sympathique, abordable et possède une gaitée de vie qui vous remplit  la journée de soleil.

Bref, pour en revenir sur l'article, il nous montre comment faire des macarons aux noisettes, rien qu'en regardant la photo, on salive  

Et en plus, Christophe est dans une tenue, pas trés réglementaire comme tenue de Chef, mais c'est tout Christophe!!

Je lui ai écrit que j'étais décu qu'il ne se soit pas présenté comme ça au salon, il m'a répondu que j'avais pas mis mes lunettes, ce jour là!

Allez acheter "Elle à table" de ce mois , en plus de notre parrain, il y a des recettes autour des courgettes (c'est le mois des courgettes, mon fils est ravi )

A ne pas rater!!!!

 felder-elle-a-table-copie-1.jpg            felder-elle.jpg

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

Même si je suis devenue blogueuse, je ne suis pas une acro de la toile (sauf des sites marchands vous dirait mon mari!). De tous les blogs culinaires qui pullulent, j'ai eu un véritable coup de coeur pour Amuses-bouche et sa créatrice Sylvie. Mais en y réléchissant bien, je crois que j'ai découvert le blog grâce à l'un de ses livres, un petit carré sur les verrines offert par ma fille Maï pour une fête des mères (la couv est violette, je crois que c'est pour cela qu'elle l'a choisi). verrines-aniv-Baps-074.jpg

 

J'adore l'esthétisme de ce blog, les photos toujours léchées aux tonalités douces et, il faut l'admettre, ses recettes sont toujours top. C'est d'ailleurs le seul auquel je suis abonnée! Je vous en ai déjà donné quelques unes. Comme je suis bibliothécaire, j'ai acheté ses livres (les feuilles volantes imprimées dans un lutin ça ne remplacera jamais un beau livre de cuisine).

gateaux-sylvie.jpg

J'ai donc 2 exemplaires de Verrines (y en plein de différents), Gâteaux d'anniversaire étonnants , Petites mignardises, plus ceux que j'ai commandé pour la bib!

 

miganrdises-sylvie.jpg

 

Bref, je repands la bonne parole partout où je passe. Outre cette passion de la cuisine que nous partageons, Sylvie a eu comme moi maille à partir avec le crabe. Nous appartenons donc aussi à une seconde communauté qui se reconnait à son petit ruban rose épinglé sur les vêtements... Au fil du temps, elle est devenue comme une amie, même si je ne l'ai jamais rencontrée, partager son"intimité" via son blog me donne l'illusion d'une certaine proximité... Bref, allez voir son blog, vous en prendrez plein les mirettes, testez ses recettes, vous en aurez plein les papilles!

 

Quelques unes de mes réalisations inspirés par Sylvie ou ses condisciples des éditions ESI :

 

Variation autour du guacamole méxicain 

 

verrines-aniv-Baps-051.jpg

 

Un "étonnant gâteau d'anniversaire" ou la version XXL du Merveilleux lillois

 

verrines-aniv-Baps-029.jpg

 

verrines-aniv-Baps-013.jpg

Verrines du soleil en terrasse

 

PS / Message perso : Sylvie, nous serions heureux de t'avoir au prochain Salon gourmand, cette année tu étais en vacances, en 2012, il est prévu le week-end du 1er avril et aura comme thème le chocolat... si le coeur t'en dit, ce serait avec un grand plaisir!

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

Comme promis, voici ma chronique sur le resto des Frères Delacourcelle, Le Pré Verre,  Rue Thénard, une petite rue perpendiculaire au Boulevard Saint-Germain dans le 5e arrondissement. IMG_7949.JPGPour les adeptes du Vieux Camper, c'est juste en face! Le Pré Verre a un  jumeau japonais à Tokyo et les récents évènements ont contraint  Philippe Delacourcelle à se recentrer sur ses restaurants et il n'a pu venir assister à notre Salon du Livre Gourmand consacré aux épices. Nous l'avons regretté car c'est un des rares spécialistes français des épices, il a d'ailleurs passé 5 ans à silloner l'Asie pour étudier et se former à cette cuisine. Nous nous rattrapons donc, en allant dans son bistrot gastronomique (d'où le terme de "bistonomie"), pour déguster ses plats alliants produits du terroir et épices venus d'ailleurs.

Mon amie Myriam, qui réside à la Réunion venait passer 15 jours en Métropole et nous avions rendez-vous pour une après-midi de filles : expo Dogons au musée du quai Branly (à voir avant le 24/07), shopping et resto. Une bonne occasion de faire découvrir cette bonne adresse à une gourmande! Donc, quelques jours avant, je réserve car c'est la condition siné qua non pour accéder à cette  table. L'accueil est direct, sans chicchi, un prénom suffit.

Nous arrivons vers 19h10, la brigade dîne, direction la librairie du Vieux Campeur pour préparer nos voyages à venir, la Colombie Britannique pour moi, l'Azerbajian pour mon amie. Nos cartes en poche, nous nous installons dans la salle qui commence à se remplir. Nous prenons la formule entrée-plat-dessert pour 29,50 €.  Myriam choisi un ptit blanc pour accompagner nos agapes, gentiment moquée par le serveur qui n'en revient pas que "des femmes suivent ses IMG_7941.JPGconseils"...plus de crème d'artichaud, mais il nous propose un gaspacho poivrons-framboise qui nous intrigue. Quelques instants plus tard, nous sommes ravies de cette aubaine, c'est surprenant,  frais et délicieux;  Myriam, qui ne voulait pas d'entrée, a fini son assiette avant moi.

Comme je l'avais déjà testé en février( et refait la recette à la maison), je recommande chaudement le cochon de lait aux épices IMG 7943

et choisis le filet de rascasse à la citronnelle, riz rouge.

Nos plats arrivent dans la foulée, et c'est encore une joie pour nos papilles, le cochon fond dans la bouche et se marie très bien avec le poivre long, la badiane et la canelle, la rascasse parfumée juste ce qu'il faut à la citronnelle se déguste avec un riz collant présenté en quenelle comme une purée. D'abord surprise, je suis conquise...

Pendant ce temps la salle se remplit et des inconscients, qui n'avaient pas réservé, se font refouler! Beaucoup d'étrangers dont des Japonais, la clientèle est plus cosmopolite que le midi, où ce sont essentiellement des habitués parisiens travaillant dans le coin.

IMG 7948

Installée  avec vue sur la terrasse, nous observons 2 très jeunes filles, armées d'un guide Lonely Planet, toutes pomponnées, en terrase : elle dégustent à 2 un foie gras avec une coupe... il n'y pas d'âge pour aiIMG_7947.JPGmer la bonne cuisine!

Cerise sur le gâteau le dessert : truffade au chocolat sans sa glace mélasse pour mon amie, soupe de groseilles, mousse de pain d'épices pour moi... Et ce fut, encore une fois, un  régal! L'acidité des groseilles et la douceur de la mousse forment un mariage harmonieux et léger. Myriam, qui est très chocolat en redemande,... et elle est exaucée, en guise de mignardise, on nous offre une mini crème chocolatée à la badiane...

 

 

Il n'est pas encore 21h, nous sommes repues et ravies de notre repas qui couronne une après-midi parfaite qui oscilla entre culture, shopping et gourmandise!

 

Cette seconde expérience me conforte dans mon jugement, une table qui propose un vrai voyage gustatif pour 29,50€, c'est l'un des meilleurs rapports qualité/prix testé à ce jour...

 

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

Fin d'année scolaire bientôt les vacances, il flotte dans l'air comme un parfum de liberté, celle de se lever quand on veut, de manger à pas d'heure, de lire tout son soul, de profiter du soleil et de la chaleur ... où alors à l'inverse tout semble s'accélérer. Avant la trêve estivale, on multiplie fêtes et repas, comme pour retarder le moment de se quitter. Et c'est ce que je ressens, cette semaine je n'aurai mangé qu'un seul soir à la maison... d'où le titre de ma chronique.

 

la-lanterne.jpgCe marathon gourmand  a commencé Lundi soir pour une fête surprise, un pré-anniversaire, à La Lanterne, le bar à vin andrésien... Niché dans le viel Andrésy, dans une sente peu fréquentée, derrière un portail blanc, au rez-de chaussée d'une vieille batisse, un local grand comme un mouchoir de poche propose vins, charcuteries et fromages pour dîner sur le pouce en buvant un petit coup... Déco lie de vin, un comptoir, 3 tables, quelques tabourets de bar et une micro terrasse, James le patron vous accueille avec le sourire du mardi au samedi de 19h à 22h dans son antre. Ce soir là, il faissait très chaud, mais nous avons quand même fait honneur aux grandes assiettes de charcuterie (12€ à 2, cela suffit largement). Rillettes, jambon sec, saucisson, saucisse sèche, rosette, coppa, pancetta, chorizo et lomo, tout était délicieux et les petits pains qui accompagnaient, frais et croquants. Nous avons fait descendre le tout avec un petit Sancerre rouge et un  petit blanc frais, bienvenu en ce temps de canicule. L'assiette de fromages  (8€) peut aussi se partager à 2 et fait la part belle aux chèvres. Et puis comme nous étions 3 "Caroline "présentes, notre amie Chrsiitine, organisatrice de la fête ,nous a spécialement offert une vin blanc sucré "le Mas Karolina", délicieux... Bref, un bon endroit pour une soirée entre potes, dont les riverains ont fait leur QG!

 

Mardi, soirée "Graine d'artiste" au Bistrot du théâtre Saint Vincent de Jouy-Le -MoutierIMG 7863, notre conteuse-comédienne et amie Ghislaine Forest, y présentait le spectacle de fin d'année de ses élèves et comme Christophe, le patron du Bistrot ouvrait son restaurant pour les familles  qui désiraient y souper, nous avons fait de même. Le lieu est agréable, d'ailleurs l'affiche de notre salon gourmand  est toujours affichée au mur, cela fait plaisir en entrant!  2 entrées au choix, 2 plats et 2 desserts pour 20€. Nous sommes 4, 3 optent pour la fraicheur d'avocats aux crevettes parfum des Indes, 1 pour le chèvre en panure de noisette. Le choix des plats nous laisse dubitatifs, il fait chaud et l'onglet purée St Germain ou la fricassée de poulet fermier à la bière du Vexin  se dégusteraient plus volontiers en hiver qu'en plein été, même score que pour l'entrée, quant au dessert nous sommes tous d'accord pour la soupe de nectarine quenelle de glace au lait d'amande et macaron!

IMG_7867.JPGVerdict des testeurs : la fraîcheur mériterait d'être un peu plus relévée mais se laisse manger, la purée n'est vraiment pas adaptée à cette chaleur, la viande est tendre et la cuisson bien exécutée, la fricassée est bonne et le gratin dauphinois qui l'accompagne délicieux, quant au dessert, dans 2 assiettes sur 4 la soupe n'est pas assez froide mais la glace est délicieuse, la tuile est un peu épaisse. Bref, de bons produits, mais il manque un petit quelquechose pour que nous soyons pleinement satisfaits. Et puis débarasser l'assiette alors que nous n'avons même pas fini notre tuile, c'est un peu cavalier, non ?

Comme nous n'avons pas testé la carte, nous réservons notre avis définitif, histoire à suivre...

Mercredi c'est relâche, pizza maison même si mon fils en mettant la MAP enroute a utilisé de la levure chimique à la place de celle de boulangerie, nous obtenons une pizza fond de frigo acceptable!

 

Jeudi, déjeûner chez Flo tIMG_7948.JPGraiteur, c'est cher mais acceptable puis diner au "Pré Verre", le restaurant des frères Delacourcelle dans le 5e arrondissement qui fera l'objet d'une chronique exclusive! Que vous dire  si ce n'est que c'est délicieux et que le rapport qualité -prix est imbattable, d'ailleurs à midi comme le soir c'est complet!

 

 

 

  Puis vendredi soir, dîner en famille au Mékong, un resto thai et kmer de Conflans-Sainte-Honorine, lui aussi bondé où l'on déguste des salades exotiques délicieuses, ah la salade de fleur de bananier ou la salade thai au boeuf ou encore celle à l'ananas et des plats épicés mais gouteux . Tout n'est pas extra -éviter les  poissons frits- mais en général, la carte étant très étendue, on arrive à trouver des saveurs et des mets délicieux. Le poisson vapeur dans sa feuille de banane miam!

 

Voilà, je n'ai pas de restau prévu demain et après- demain, je crois d'ailleurs que mon estomac ne le supporterait pas!

Rendez-vous bientôt pour le "Pré Verre" et des expérimentations culinaires si le temps m'est donné de cuisiner ...

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

des livres dans la cuisine

Des recettes, coups de coeurs gastronomiques et littéraires, tests et expériences, balades et pérégrinations gourmandes pour une cuisine colorée et décompléxée !

Hébergé par Overblog