Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

des livres dans la cuisine

J-30 avant le Salon ....

En navigant sur son blog pour écrire la page du site du Salon consacrée à Mademoiselle M, je suis tombée sur la recette de ces fameux raviolis. Mes pupilles étaient ravies de cette avalanche de couleurs de ces petits éléments "kawaï"(j'adore les oeufs de caille). Ses bentos sont de vraies tableaux comestibles que l'on déguste avec les yeux et j'adore son côté girly. Si vous suivez Top chef, vous l'avez vue dans l'émission du 20 février 2012 présentant un défi aux concurrents. 

Tout ça c'est très bien mais pour l'instant, je ne me sens de taille qu'à m'attaquer aux gyozas. Découverts dans un restaurant coréen à côté de la porte de Versailles, retestés chez Higuma, la cantine japonaise, fan de cuisine japonaise, cela faisait un moment que j'avais envie de me lancer dans la fabrication de ces raviolis frits. Comme le week-end dernier était placé sous le signe du Japon avec petit stop chez Higuma pour un break dans notre journée culturelle à Paris (musée et théâtre), je me suis dit que j'allais me lancer. Et voici le résultat!


DSC00740


Pour la farce, j'ai mis pas mal (5) de ciboules et les même proportions de chou et de poireau que sur la recette. Mais plus de viande 250gr et 250 gr ( je vais utiliser le restant pour des lamens dont la recette viendra plus tard). N'hésitez pas non plus à bien saler et poivrer.

Dans l'ensemble, c'est réussi même si c'est perfectible du côté esthétique, c'est un peu le même principe que les cornes de gazelles et là j'ai trouvé la solution... ( tiens une idée, refaire des cornes de gazelles...)

 

Toutefois, comme j'ai utilisé de la farine fluide et pas de la "dumpling flour" (littéralement farine à boulette, farine de riz spéciale pour la confection des raviolis), j'ai dû rajouter de la farine histoire d'avoir une pâte qui puissse s'étaler et j'ai choisi d'étaler ma pâte en plusieurs fois et à grand renfort de fécule pour ne pas qu'elle attache et utilisé un emporte pièce pour découper mes disques.  Baptiste qui m'a aidée dans la confection de ces raviolis s'est arraché les cheveux de la tête  (et il en a beaucoup) à essayer de confectionner ces petits chaussons.

La pâte colle, se déforme, mais on y arrive avec de la patience et de la constance. Il ne faut pas trop fourrer ces bouchées qui sont assez fragiles. Je me suis inspirée de ce que j'avais vu chez Higuma pour la forme.

 

 

Et j'ai refrigéré mes raviolis avant de les faire cuire, pour qu'ils se tiennent mieux. Pour la cuisson, super, ils ont la bonne consistance et la marche à suivre est bonne.

A la dégustation, la farce à le bon goût, pour la pâte c'est inégal, parfois elles est trop épaisse mais bon c'est une première ( et je soupçonne B d'avoir été au plus simple... facile de lui mettre ça sur le dos!) .

Je vous fais juge entre les miens, ceux de Higuma et ceux de Mademoiselle M qui sont hors concours... Et ne riez pas , je débute ! Va falloir que je lui en touche 2 mots quand elle sera là le 1er avril au Salon, elle doit pouvoir m'aider à m'améliorer, elle la pro du bento et de tout ce qui touche à le cusine japonaise !-))

 

Les miens

DSC00735.JPG

 

Ceux d'Higuma, je ne sais pas pourquoi ils sont roses!

 

photos-blog 0334


 Ceux de Mademoiselle M

 

La prochaine fois je vais qu K-Mart acheter de la "dumpling flour", je ne m'avoue pas vaincue, je vais y arriver!

 

bandeau salon1.2

 

Et n'oubliez pas le défi-chocolat!

Published by Caro et Pat - - Les recettes de nos invités du salon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

des livres dans la cuisine

Des recettes, coups de coeurs gastronomiques et littéraires, tests et expériences, balades et pérégrinations gourmandes pour une cuisine colorée et décompléxée !

Hébergé par Overblog