Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

des livres dans la cuisine

<< < 10 20 30 40 50

Comme promis, voici ma chronique sur le resto des Frères Delacourcelle, Le Pré Verre,  Rue Thénard, une petite rue perpendiculaire au Boulevard Saint-Germain dans le 5e arrondissement. IMG_7949.JPGPour les adeptes du Vieux Camper, c'est juste en face! Le Pré Verre a un  jumeau japonais à Tokyo et les récents évènements ont contraint  Philippe Delacourcelle à se recentrer sur ses restaurants et il n'a pu venir assister à notre Salon du Livre Gourmand consacré aux épices. Nous l'avons regretté car c'est un des rares spécialistes français des épices, il a d'ailleurs passé 5 ans à silloner l'Asie pour étudier et se former à cette cuisine. Nous nous rattrapons donc, en allant dans son bistrot gastronomique (d'où le terme de "bistonomie"), pour déguster ses plats alliants produits du terroir et épices venus d'ailleurs.

Mon amie Myriam, qui réside à la Réunion venait passer 15 jours en Métropole et nous avions rendez-vous pour une après-midi de filles : expo Dogons au musée du quai Branly (à voir avant le 24/07), shopping et resto. Une bonne occasion de faire découvrir cette bonne adresse à une gourmande! Donc, quelques jours avant, je réserve car c'est la condition siné qua non pour accéder à cette  table. L'accueil est direct, sans chicchi, un prénom suffit.

Nous arrivons vers 19h10, la brigade dîne, direction la librairie du Vieux Campeur pour préparer nos voyages à venir, la Colombie Britannique pour moi, l'Azerbajian pour mon amie. Nos cartes en poche, nous nous installons dans la salle qui commence à se remplir. Nous prenons la formule entrée-plat-dessert pour 29,50 €.  Myriam choisi un ptit blanc pour accompagner nos agapes, gentiment moquée par le serveur qui n'en revient pas que "des femmes suivent ses IMG_7941.JPGconseils"...plus de crème d'artichaud, mais il nous propose un gaspacho poivrons-framboise qui nous intrigue. Quelques instants plus tard, nous sommes ravies de cette aubaine, c'est surprenant,  frais et délicieux;  Myriam, qui ne voulait pas d'entrée, a fini son assiette avant moi.

Comme je l'avais déjà testé en février( et refait la recette à la maison), je recommande chaudement le cochon de lait aux épices IMG 7943

et choisis le filet de rascasse à la citronnelle, riz rouge.

Nos plats arrivent dans la foulée, et c'est encore une joie pour nos papilles, le cochon fond dans la bouche et se marie très bien avec le poivre long, la badiane et la canelle, la rascasse parfumée juste ce qu'il faut à la citronnelle se déguste avec un riz collant présenté en quenelle comme une purée. D'abord surprise, je suis conquise...

Pendant ce temps la salle se remplit et des inconscients, qui n'avaient pas réservé, se font refouler! Beaucoup d'étrangers dont des Japonais, la clientèle est plus cosmopolite que le midi, où ce sont essentiellement des habitués parisiens travaillant dans le coin.

IMG 7948

Installée  avec vue sur la terrasse, nous observons 2 très jeunes filles, armées d'un guide Lonely Planet, toutes pomponnées, en terrase : elle dégustent à 2 un foie gras avec une coupe... il n'y pas d'âge pour aiIMG_7947.JPGmer la bonne cuisine!

Cerise sur le gâteau le dessert : truffade au chocolat sans sa glace mélasse pour mon amie, soupe de groseilles, mousse de pain d'épices pour moi... Et ce fut, encore une fois, un  régal! L'acidité des groseilles et la douceur de la mousse forment un mariage harmonieux et léger. Myriam, qui est très chocolat en redemande,... et elle est exaucée, en guise de mignardise, on nous offre une mini crème chocolatée à la badiane...

 

 

Il n'est pas encore 21h, nous sommes repues et ravies de notre repas qui couronne une après-midi parfaite qui oscilla entre culture, shopping et gourmandise!

 

Cette seconde expérience me conforte dans mon jugement, une table qui propose un vrai voyage gustatif pour 29,50€, c'est l'un des meilleurs rapports qualité/prix testé à ce jour...

 

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

Fin d'année scolaire bientôt les vacances, il flotte dans l'air comme un parfum de liberté, celle de se lever quand on veut, de manger à pas d'heure, de lire tout son soul, de profiter du soleil et de la chaleur ... où alors à l'inverse tout semble s'accélérer. Avant la trêve estivale, on multiplie fêtes et repas, comme pour retarder le moment de se quitter. Et c'est ce que je ressens, cette semaine je n'aurai mangé qu'un seul soir à la maison... d'où le titre de ma chronique.

 

la-lanterne.jpgCe marathon gourmand  a commencé Lundi soir pour une fête surprise, un pré-anniversaire, à La Lanterne, le bar à vin andrésien... Niché dans le viel Andrésy, dans une sente peu fréquentée, derrière un portail blanc, au rez-de chaussée d'une vieille batisse, un local grand comme un mouchoir de poche propose vins, charcuteries et fromages pour dîner sur le pouce en buvant un petit coup... Déco lie de vin, un comptoir, 3 tables, quelques tabourets de bar et une micro terrasse, James le patron vous accueille avec le sourire du mardi au samedi de 19h à 22h dans son antre. Ce soir là, il faissait très chaud, mais nous avons quand même fait honneur aux grandes assiettes de charcuterie (12€ à 2, cela suffit largement). Rillettes, jambon sec, saucisson, saucisse sèche, rosette, coppa, pancetta, chorizo et lomo, tout était délicieux et les petits pains qui accompagnaient, frais et croquants. Nous avons fait descendre le tout avec un petit Sancerre rouge et un  petit blanc frais, bienvenu en ce temps de canicule. L'assiette de fromages  (8€) peut aussi se partager à 2 et fait la part belle aux chèvres. Et puis comme nous étions 3 "Caroline "présentes, notre amie Chrsiitine, organisatrice de la fête ,nous a spécialement offert une vin blanc sucré "le Mas Karolina", délicieux... Bref, un bon endroit pour une soirée entre potes, dont les riverains ont fait leur QG!

 

Mardi, soirée "Graine d'artiste" au Bistrot du théâtre Saint Vincent de Jouy-Le -MoutierIMG 7863, notre conteuse-comédienne et amie Ghislaine Forest, y présentait le spectacle de fin d'année de ses élèves et comme Christophe, le patron du Bistrot ouvrait son restaurant pour les familles  qui désiraient y souper, nous avons fait de même. Le lieu est agréable, d'ailleurs l'affiche de notre salon gourmand  est toujours affichée au mur, cela fait plaisir en entrant!  2 entrées au choix, 2 plats et 2 desserts pour 20€. Nous sommes 4, 3 optent pour la fraicheur d'avocats aux crevettes parfum des Indes, 1 pour le chèvre en panure de noisette. Le choix des plats nous laisse dubitatifs, il fait chaud et l'onglet purée St Germain ou la fricassée de poulet fermier à la bière du Vexin  se dégusteraient plus volontiers en hiver qu'en plein été, même score que pour l'entrée, quant au dessert nous sommes tous d'accord pour la soupe de nectarine quenelle de glace au lait d'amande et macaron!

IMG_7867.JPGVerdict des testeurs : la fraîcheur mériterait d'être un peu plus relévée mais se laisse manger, la purée n'est vraiment pas adaptée à cette chaleur, la viande est tendre et la cuisson bien exécutée, la fricassée est bonne et le gratin dauphinois qui l'accompagne délicieux, quant au dessert, dans 2 assiettes sur 4 la soupe n'est pas assez froide mais la glace est délicieuse, la tuile est un peu épaisse. Bref, de bons produits, mais il manque un petit quelquechose pour que nous soyons pleinement satisfaits. Et puis débarasser l'assiette alors que nous n'avons même pas fini notre tuile, c'est un peu cavalier, non ?

Comme nous n'avons pas testé la carte, nous réservons notre avis définitif, histoire à suivre...

Mercredi c'est relâche, pizza maison même si mon fils en mettant la MAP enroute a utilisé de la levure chimique à la place de celle de boulangerie, nous obtenons une pizza fond de frigo acceptable!

 

Jeudi, déjeûner chez Flo tIMG_7948.JPGraiteur, c'est cher mais acceptable puis diner au "Pré Verre", le restaurant des frères Delacourcelle dans le 5e arrondissement qui fera l'objet d'une chronique exclusive! Que vous dire  si ce n'est que c'est délicieux et que le rapport qualité -prix est imbattable, d'ailleurs à midi comme le soir c'est complet!

 

 

 

  Puis vendredi soir, dîner en famille au Mékong, un resto thai et kmer de Conflans-Sainte-Honorine, lui aussi bondé où l'on déguste des salades exotiques délicieuses, ah la salade de fleur de bananier ou la salade thai au boeuf ou encore celle à l'ananas et des plats épicés mais gouteux . Tout n'est pas extra -éviter les  poissons frits- mais en général, la carte étant très étendue, on arrive à trouver des saveurs et des mets délicieux. Le poisson vapeur dans sa feuille de banane miam!

 

Voilà, je n'ai pas de restau prévu demain et après- demain, je crois d'ailleurs que mon estomac ne le supporterait pas!

Rendez-vous bientôt pour le "Pré Verre" et des expérimentations culinaires si le temps m'est donné de cuisiner ...

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

Un matin, pendant que je feuilletais « Elle » (bah, oui, je lis Elle, il y a des articles très intéressants) je lis un article sur une "Cupcakerie" de Paris.

Ni une, ni deux, j’embarque ma femme (qui devait y aller pour ses boutiques de loisirs créatifs) et mon fils (rien que pour l’estomac) à Paris, la capitale, pour une petite expédition ... Déjà, il faut trouver le salon de thé. Station Pigalle, ce n’est pas là qu’il faut trainer un garçon de 17 ans, mais bon, la « faim » justifie les moyens. D’ailleurs j’ai appris que Jean-Baptiste Pigalle était un sculpteur, comme quoi, l’art mène à tout.

Enfin, on arrive dans le salon de thé. Une entrée très discrète, mais quand vous y êteschloéshop vous êtes au pays d’Alice au pays des merveilles.

Tout est rose : le comptoir, la nappe, les murs, les chaises, un rose gourmand, un rose qu’on a envie de croquer. Vite à table et la carte. Chloé en personne, nous sert.

lessalesOn a le choix, alors on se lâche. Cupcakes salées avec sa petite salade et pour le dessert, cupcakes sucrées. Incontournable et à tomber par terre, Charlotte (chocolat blanc et fruitcharlotte rouges) Joséphine (banane et chocolat) Le Spartacus (au spéculos).

Après discussion avec la créatrice, elle m’apprend qu’elle prépare un livre (sur les cupcakes, bien sûr) et  qu'elle a un projet d’atelier de cuisine à la télé.

Bien sûr, je l’invite à mon prochain salon du livre gourmand (pourquoi pas, me répond t-elle, à suivre...)

Bref, une adresse à retenir, passez donc la porte pour vous plonger dans un univers gourmand.

De plus, elle propose des ateliers pour faire des cupcakes.

 

Photographie de Chloé dans sa boutique par Rachel Saddedine

 

Le salon de thé-cupcakerie "Chloé.S"

40 rue Jean Baptiste Pigalle 75009 Paris
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 19h30, fermé le lundi et mardi
01 48 78 12 65

 

http://www.cakechloes.com    Son blog : http://cakechloes.blogspot.com

 

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

Trish deseineComme chaque mois,  nous nous rendons en librairie pour faire les achats de "nouveautés", (rappelez-vous, nous sommes bibliothécaires, nous devons donc alimenter nos lecteurs régulièrement, sinon ils râlent qu'ils n'ont plus rien à lire...)  des romans, des albums, des BD, des documentaires, dont évidemment des livres de cuisine, je m'empare donc de "Je veux encore du Chocolat" de Trish Deseine chez Marabout, me rappelant avoir lu un article bien troussé de Catherine Roig dans Elle intitulé "Entrez en Chocolathérapie"qui lui était consacré. Bon Trish fait régulièrement les fiches cuisine de Elle, ça doit être l'une de leurs bonnes copines et je me souviens d'avoir offert il ya quelques années à mon beau-frère Fred, qui est dingue de chocolat, 100% CHOCOLAT, . Les recettes parues dans Elle étaient toutes précédées d'un petit texte d'intro humoristique assez réussi qui m'avait beaucoup amusée, elles étaient très caloriques, parfois junk food anglaise "Chocolate oréo-peanut butter pie" et ne m'attiraient pas vraiment même si je connais Trish (de réputation, nous n'avons pas encore réussi à la faire venir au salon gourmand). C'est donc une réédition augmentée (comme on dit dans notre jargon), quelques nouvelles recettes, surtout des salées, un nouveau titre, une nouvelle couv... Le livre est beau, les photos de Marie-Pierre Morel superbes et le parti pris du fond noir omniprésent laissent la vedette aux réalisations de la papesse du chocolat. Ce livre se déguste d'abord des yeux avant de le faire avec les papilles. Son prix 15,90€ est aussi abordable, merci Marabout ! Bref, je le mets dans le panier et passe en caisse.

Arrivé à la bib, je décide de tester quelques recettes ce week-end...

Comme j'ai de la ricotta et du mascarpone, va pour le cheese-cake au chocolat. Bon, il faut avouer que je suis une spécialiste de ce gâteau venu d'outre-Atlantique et que j'ai essayé de nombreuse fois d'en faire au chocolat avec différents fromages (Ricotta, St Môret, Chesterfield...) et que je ne suis jamais arrivée à en faire un acceptable ( trop dense, trop gloug). Je maîtrise celui au citron -n'est-ce pas Christine?- ou aux fruits mais rien à faire avec le chocolat, il ne passe jamais le test familial...

Donc, je m'y mets : bon il faut 350g de chaque fromage qui est conditionné en pot de 250gr, pas grave je vais rajouter de la crème et du carré frais!

Pas de digestives biscuits, mais j'ai des Sprit (qui ont échappé à mon fils Baptiste), je les broie au robot et ajoute le beurre fondu, cela donne une vraie pâte que je répartis au fond de mon moule à charnière en l'ayant tapissé préalablement d'un rond de papier sulfurisé, un ptit tour au congelo pour le faire durcir et je m'attelle au "chesse". Je mélange les 2 fromages, un pot de crème bio de 20 cl et un carré frais qui passait par là. Ah, il faut de la liqueur de café ou de chocolat, je n'en ai pas et je n'aime pas le café, ce sera du Cointreau ! J'ajoute le sucre glace et le chocolat haché, on dirait une glace Straciatela. Une heure au congélo?, mais nous sommes vendredi matin, je bosse samedi et je crois que nous le mangerons dimanche, donc je l'oublie jusqu'au dimanche matin. Il passe du congélateur au réfrigérateur et on verra bien ce que ça donne!

2011-05-fete-des-M-Ardeche-004.JPGRésultat du test familal : "C'est de la bombe!" me dit mon mari2011-05-fete-des-M-Ardeche-009.JPG dont la cantine est un restaurant étoilé... et tous acquiessent !

J'ai enfin trouvé un cheese cake au chocolat bon !

Il me reste à tester d'autres recettes dont le "gâteau indémoulable", mais je suis ravie de mon expérience. Merci Trish, si vous voulez venir au 3e Salon qui aura comme thème le chocolat l'année prochaine vous êtes la bienvenue Mme Deseine!

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Livres Gourmands

IMG_7702-copie-1.JPGComme beaucoup de monde, nous avions profité du long pont de l'Ascension pour descendre plus au Sud et aller voir famille et amis qui ont choisi de partir de la région parisienne pour des cieux plus bleus. Petit arrêt à Lyon, chez Sitve et Pat, puis du côté d'Annonay chez ma copine Véro, nouvelle expatriée en terre ardéchoise, avant de gagner notre detination finale, La Bastide-de-Virac où notre amie Régine a retrouvé ses racines et sa famille. Manque de pot, dès Lyon, froid glacial, on se rechauffe avec un verre de Pouilly-Fuissé, à Annonay, on allume la cheminée en dégustant un bon saucisson accompagné d'un verre de Croze-Ermitage et à La Bastide on passe aux caillettes et au rosé du Vivarais en regardant tomber la pluie!

Entre les gouttes et pendant une éclaircie, petit tour pour admirer Pont d'Arc et regarder l'eau couler (et les canoistes aussi dans les rapides...), ambiance de vacances et foule des grands jours dès que le soleil revient. Après avoir épuisé les jeux de mon cher et tendre qui bosse chez Asmodée  (top 1 en ce moment Dobble qui réunit petis et grands), Tristan parle de mes cookies avec gourmandise et comme Régine n'est pas très branchée cuisine et que nous sommes 7 dont 3 ados affamés, je décide de tester le brookies et les lasagnes de ravioles pour le repas du samedi soir proposés par Sylvie sur Amuses-bouche il ya peu. Mais ici, tout prend du temps, expédition à Valon pour le ravitaillement, puis atelier cuisine.

Pour quelqu'un qui n'aime pas cuisiner, Régine et super bien équipée et joue les marmitons pour me donner la main.

Comme aucun des 4 enfants n'apprécie les noisettes et autre oléagineux, nous décidons de faire un brookies au 3 chocolats.

 Pour ceux qui, comme moi, ne savent pas ce que c'est, c'est un brownie surmonté cookies, ce qui donne "Brookie".

 

IMG_7687.JPGPour la pate à brownie (12 pers) :

 

4 oeufs

150 gr de farine

100 gr de sucre roux

150gr de beurre

200 gr de chocolat à patisser

100 gr de chocolat blanc en morceaux

100 gr de chocolat au lait en morceaux

100 gr de chocolat noir en morceaux

 

Battre le sucre et les oeufs jusqu'à blanchiment, ajouter la farine. Faire fondre beurre et 200 gr de chocolat noir au micro-ondes 1mn, remuer et lisser l'ensemble, puis le joindre à la préparation. Couper les différents chocolats en petits morceaux au couteau ou au robot. Mêler à l'appareil et verser dans un moule rectangulaire. Réserver au frais.

 

IMG 7688Pour les cookies :

300gr de farine

1/2 sachet de levure

200gr de sucre roux (ou 1/2 sucre blanc, 1/2 sucre roux)

1 oeuf

150gr de beurre mou

2 sachet de sucre vanillé

100 gr de chocolat blanc en morceaux

100 gr de chocolat au lait en morceaux

100 gr de chocolat noir en morceaux

1/2 cc de sel

 

Mettez le four à chauffer à 180°, thermostat 6. Battez beurre et sucres jusqu'à consistance de crème mousseuse, ajoutez l'oeuf, la farine mêlée de levure+sel, puis les 3 chocolats. Cela doit donner un sable souple. Répartir sur le brownie en une couche peu uniforme. Enfournez le gâteau 20mn à 180°.

IMG 7685Avec le reste de pâte, formez des boules sur une plaque à patisserie en veillant à bien les espacer, elles vont s'étaler et gonfler. Mettez  au four 10 mn. Attention aux gourmands, les cookies disparaissent plus vite qu'on ne les fabrique.

 

IMG 7696Verdict des convives : " Miam, trop bon!" Même si ce gâteau est une bombe calorique, dégusté à petite dose par temps de pluie, c'est un antidote à la morosité qui allie le fondant et moelleux du brownie au croustillant du cookie! 

 


 

 

IMG 7694Pour les lasagnes de ravioles, la recette est sur amuses-bouche, nous avions multiplié les quantités par 2, mais il faut prévoir plus d'épinards pour 12 personnes soit 1, 500 kg (s'ils sont surgelés) et plus de fromage frais soit au moins 300 gr. Pas de cheddar à Valon donc de la mimolette a fait l'affaire et 4 paquets de ravioles. Nous avions 4 enfants (qui sont réputés pour ne pas aimer les épinards), ils ont tous dévoré leur assiette en un rien de temps. Il faut avouer que le carré frais atténue bien leur amertume et les rend tout à fait attractifs pour de jeunes papilles! Merci Sylvie pour cette bonne idée qui réconcilie petits et grands : des pâtes et du vert, les parents sont ravis, les enfants aussi!


Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Les recettes de Caro sucrées

COUV_Sophie-BATweb_1-1-.jpgTout le monde ou presque connaît Les cakes de Sophie et a essayé au moins une de ses recettes. Moi la première ! Il est d'ailleurs au top 10 ma bibliothèque culinaire... et l'on ne compte plus les imitations. Rendons à Sophie, ce qui est à elle, ses recettes sont toutes ou presque géniales, son imagination, même 10 ans après fait référence, je ne compte plus le nombre d'exemplaires achetés et offerts. Elle fut la première à les populariser et à proposer autre chose que le sempiternel cake olives-jambon. Je serais un peu plus réservée sur les autres titres parus, à part les terrines et les tartes, je crois que là, le filon s'épuise...  Dernièrement, je me suis dit que j'allais un peu m'émanciper et créer ma propre variation de ces fameux cakes. Comme je suis assez branchée épices et cuisine des îles, en regardant dans mon placard, je me suis dit que l'on pouvait faire quelque chose avec le curry et le lait de coco, mais comme j'aime aussi beaucoup le curcuma (les enfants en ont ras-le-bol, sous prétexte que c'est bon pour la santé, j'en mets même dans la vinaigrette...).

Voici donc la recette de mon cake au 4 "c" : curry, curcuma, carvi et coco, testé et approuvé par toute la famille au pique-nique de la fête à l'ancienne que nous organisions :

 

150 gr de farine IMG 7498

3 oeufs

20 cl de lait de coco

1/2 paquet de levure

1 cc de curry (pour moi curry à l'ancienne)

1/2 cc de curcuma

10 cl d'huile neutre

50 gr d'emmental rapé

1 cc de graines de carvi

2 tranches de jambon de poulet ou un reste de blanc de poulet

1 pincée de sel

poivre noir

 

Mettre le four à chauffer sur 180°, thermostat 6.

Battre les oeufs dans un saladier. Dans le verre doseur, mélanger farine, curry, curcuma et levure (toujours mêler la levure à la farine avant de l'incorporer au reste de l'appareil, cela évite les grumeaux et assure une bonne levée de la pate), les ajouter aux oeufs battus puis le lait de coco, l'huile et le gruyère. Couper le poulet en dés et le joindre à la préparation, ainsi que le poivre et carvi. Verser dans un moule à cake et enfourner pour 30 minutes. Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau avant de sortir et laisser refroidir avant de démouler.

Déguster tel quel ou avec une salade à la vinaigrette de curcuma (pour la photo, il faudra patienter, je suis en week-end en Ardèche, où il pleut, donc je blogue du mac de mon amie Régine )!

J'ai réitéré l'expérience pour la pause dîner du trajet Paris-Lyon (ce qui explique la photo prise sur une aire d'autoroute), toujours aussi appréciée par les miens et validée par Stive, chef du restaurant le Goût des hôtes, qui a gardé le reste du cake pour son apéro avec des amis.  

 

Autre variation, le cake Framboise-menthe à ma façon :

 

150 gr de farine

1 sachet de levure

50 gr de sucre roux

1 cc de stévia

3 oeufs

200 gr de framboises

2 branches de menthe

1 sachet de coulis de framboises (Picard)

150 gr de beurre fondu 1/2 sel

ou 1 pincée de sel si beurre doux

 

Allumer le four à 180°, thermostat 6.

Battre les oeufs entiers, le sucre et la stévia jusqu'à ce que le mélange soit mouseux et jaune clair,

Ajouter farine +levure, coulis, puis les feuilles de menthe et mixer le tout avec un mixeur plongeant. La pâte prend une couleur verdâtre peu appétissante mais ne vous arrêtez pas à son aspect, le résultant est bufflant! Faites fondre le beurre au micro-ondes pendant 1mn, ajouter à l'appareil, bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.

Verser la moitié de la pate dans le moule beurré (si pas anti-adhésif ou silicone), Disposez les framboises entières, recouvrir du reste de pâte et enfournez pour 30 mn, toujours vérifier la cuisson avec une aiguille à tricoter ou la lame du couteau.

IMG 7638Je vous conseille de déguster le cake le lendemain avec un bon thé, les arômes de menthe et framboise se révèlent encore plus harmonieux après repos. L'ajout de stévia permet de mettre un peu moins de sucre sans altérer le goût, quant au beurre, il n'existe pas de succédané qui donne de bons résultats! Bonne dégustation... Stive, mon beau-frère restaurateur, lui a fait un sort au petit dej, avec les pancakes que je lui avait concoctées, la recette viendra plus tard, d'autant que ce week-end nous avons aussi testé le brookies et les lasagnes de ravioles proposées par Sylvie sur Amuses-bouches!

 

 

 

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Les recettes de Caro salées

J’ai eu l’extrême honneur d’être invité à la soirée de l’inauguration de la case de Babette à Maule (78). Costume et belle robe étaient de mise, tous contents, ma petite femme et moi, nous voilà devant l’entrée du nouveau restaurant de Babette de Rozières « La case de Babette »

Bon, ce n’est pas évident à trouver, prendre la direction de la mairie de Maule et c’est à côté de la place du marché.

avc BabetteAccueillis par une rangée de belles créoles, nous rentrons dans  l’olympe de la cuisine de Babette. Ambiance musique des îles,  buffet de spécialités créoles (Matété de crabes, Colombo au poulet , riz créole), accompagné de punch  planteur ou de  jus de fruits.

Après une bise à notre Babette, débordée par l’accueil des peoples, nous allons vers le jardin pour déguster notre petit en-cas créole, assis sous une tonnelle. A côté de Nicoletta (oui,  oui, la chanteuse !)

Jardin fabuleux avec au bout, une petite rivière qui vous laisse rêveur.

Retour vers le restaurant, aménagé avec beaucoup de goût. restoAmbiance gris lune argentée (comme le dirait  notre Valérie Déco)  salle petite certes, mais bien pensée, on a hâte de venir manger.

patbab

Une photo avec Babette et hop, nous voilà repartis, enchantés de cette soirée.

 Babette de Rozières propose deux formules pour manger :

 Le restaurant : déjeuner entre 24 et 29€ (pas cher pour une belle table), même que le verre de vin est offert.

La formule Pique-nique : pour aller manger au bord de l’eau ou sous les paillottes.

En plus Babette se propose le samedi après-midi pour animer des ateliers culinaires.

Sur réservation uniquement.

L’adresse : Villa Le Saint Vincent, 2 rue Saint Vincent, 78580 Maule

Tel : 01.30.90.38.97 ou lacasedebabette@orange.fr

J’irais manger en septembre, je vous en dirais plus!!

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Le petit journal de Caro

«Tu t’occupes du dîner» me dit ma femme, en claquant la porte car elle est en retard pour son cours d’aquagym.

«Pas de problème», j’ai répondu. Mais dès la porte fermée, j’avais une heure pour confirmer  à la femme de ma vie que je suis un as en cuisine. Et je ne suis pas un !!!

Vite, j’ouvre le frigo, Rien ne m’inspire. Au secours !!!! Il me reste 45 minutes.

photos blog 003

Sur l'étagère, Le livre "Cupcakes" d’Emmanuelle Andrieu me tend la main, je l’ouvre,  des cupcakes salés, pas bête ! avec une petite salade et hop !!! Je regarde la recette, rien de compliqué. Des ingrédients simples (oui, je sais tout le monde n’a pas de boîtes de crabe dans le placard !!), tout dans le robot et on enfourne. 15 minutes chrono et 25 minutes de cuisson.J’ai même le temps de prendre une douche pour être frais pour le diner, du style, je maîtrise !!

Et quand ma tendre moitié est rentrée, un petit diner de cupcakes « pêcheur »  au crabe accompagné de sa salade. J’ai vu dans son regard qu’elle était épatée !! Merci Emmanuelle.

« Cupcakes » d’Emmanuelle Andrieu,  édition Saep. Un livre à avoir sous la main pour ne pas la perdre !

Voir les commentaires

Published by Caro et Pat - - Les recettes salées de Pat

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur OverBlog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'OverBlog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs OverBlog

Voir les commentaires

Published by OverBlog -

<< < 10 20 30 40 50
Haut

des livres dans la cuisine

Des recettes, coups de coeurs gastronomiques et littéraires, tests et expériences, balades et pérégrinations gourmandes pour une cuisine colorée et décompléxée !

Hébergé par Overblog